Médoc signifie "terre du milieu" car elle est située entre l'océan Atlantique et l'estuaire de la Gironde. La trait marquant du vignoble médocain, c'est cette succession de petites collines graveleuses que l'on appelle "croupes" (mélanges de cailloux, sables et graviers) dominant l'estuaire. Ces sols pauvres, très filtrants et chauds, convienent particulièrement bien au cabernet sauvignon, qui est le cépage dominant. Les vins du Médoc sont des vins rouges qui ont beaucoup de corps et de charpente, avec un bon potentiel de garde.

PRESENTATION DU VIGNOBLE

Le Médoc occupe une presqu’île triangulaire comprise entre l’Atlantique, à l’Ouest, et l’estuaire de la Gironde à l’Est, et délimitée au sud par une reliant Arcachon à Bordeaux. Le vignoble n’occupe que la partie orientale du Médoc, le long de la Gironde, sur une longueur de 80 km et une largeur d’une dizaine de kilomètres environ. A l’intérieur du Médoc géographique, on distingue plusieurs niveaux d’appellations :La partie centrale et méridionale produit des vins d’AOC HAUT MEDOC.
Au sein de la sous-région du Haut Médoc sont délimitées les six appellations communales :Saint-Estèphe, Pauillac, Saint-Julien, Listrac, Médoc, Moulis en Médoc, Margaux.Enfin la partie septentrionale du Médoc, dite autrefois le "Bas-Médoc" produit des vins d'A.O.C "Médoc".Les 60 châteaux classés sont situés en « Haut-Médoc », 55 d’entre eux appartiennent aux appellations Margaux, Saint-Julien, Pauillac et saint-Estèphe.

Traversé par le 45°parallèle, le Médoc jouit d’un climat modérément chaud, humide , un fort ensoleillement et des hivers cléments. C’est un micro-climat prédestiné pour la viticulture .En général le sol est sablonneux, mêlé de graviers et de cailloux roulés, rarement calcaire, reposant sur un sous-sol dur,compact et imperméable.


Le Médoc comprend deux appellations: Le MEDOC et le HAUT-MEDOC.

Le MEDOC ne compte aucun cru classé, mais seulement des "Crus Bourgeois",souvent bien supérieurs à leur classement hiérarchique.Ils proviennent de onze communes (par ordre alphabétique):

Bégadan, Blaignans, Civrac, Couquèques, Lesparre, Ordonac-et-Potensac, Prignac,
Saint-Germain-d'Esteuil, Saint-Chtistoly-de-Médoc, Saint-Yzans, Valeyrac.

Le HAUT-MEDOC comprend de nombreux crus classés, dont certains prestigieux et de renommée mondiale.
Voici une liste de communes disposant, soit de Châteaux au Cru Classé, soit d'Appellation. De manière générale, seule la mention 1er Cru figure sur l'étiquette. La mention Grand Cru comprend les crus du 2ème au 5ème (Classement de 1855). Les 1ers crus et les Grands Crus ont droit d'office à l'Appellation d'Origine. Pour les autres, l'Appellation d'Origine est obligatoire, ainsi que le nom du récoltant et l'adresse de la mise en bouteilles.
Tous les Médoc sont des vins rouges.

ARSAC.

Appellation Margaux.

CANTENAC.

GRANDS CRUS: Château-Boyd-Cantenac, Château-Brane-Cantenac, Château-Cantenac-Brown, Château d'Issan, Château-Kirwan, Château Palmer,
Château-Pouget, Château-Prieuré-Lichine.

Appellation Margaux.

LABARDE.

GRANDS CRUS: Château-Dauzac, Château-Giscours.

Appellation Margaux.

LUDON.

GRAND CRU: Château-La-Lagune.

MACAU.

GRAND CRU: Château-Cantemerle.

MARGAUX.

PREMIER CRU: Château-Margaux.

GRANDS CRUS: Château-Desmirail, Château-Durfort-Vivens, Château-Ferrière,
Château-Gassies, Château-Lascombes, Château-Malescot-Saint-Exupéry,
Château-Marquis-d'Alesme-Becker, Château-Marquis-de-Terme, Château-Ségala.

PAUILLAC.

PREMIERS CRUS:

Château-Lafite-Rothschild, Château-Latour,
Château-Mouton-Rothschild.

GRANDS CRUS:

Château-Batailley, Château-Clerc-Milon, Château-Croizet-Bages,
Château-Duhart-Milon, Château-Grand-Puy-Ducasse, Château-Grand-Puy-Lacoste, Château-Haut-Bages-Liberal, Château-Haut-Batailley, Château-Lynch-Bages,
Château-Lynch-Moussas, Château-Mouton-Baron-Philippe, Château-Pedesclaux,
Château-Pichon-Longueville, Château-Pichon-Longueville-Lalande,
Château-Pontet-Canet.
SAINT-ESTEPHE.
GRANDS CRUS: Château-Calon-Ségur, Château-Clos-d'Estournel,
Château-Clos-Labory, Château-du-Tertre, Château-Montrose, Château-Rochet.
SAINT-JULIEN.
GRANDS CRUS: Château-Beychevelle, Château-Branaire-Ducru,
Château-Ducru-Beaucaillou, Château-Gruaud-Larose-Sarget, Château-Lagrange,
Château-Langoa, Château-Léoville-Las-Cases, Château-Léoville-Barton,
Château-Léoville-Poyféré, Château-Saint-Pierre, Château-Talbot.
SAINT-LAURENT.
GRANDS CRUS: Château-Belgrave, Château-Camensac, Château-La-Tour-Carnet.
SOUSSANS.

Appellation Margaux.

Les communes de Moulis et Listrac produident des Crus Bourgeois.
Les communes de Blanquefort, Cussac, Lamarque, Macau, Ludon et Saint-Laurent produisent des vins à Appellation Haut-Médoc.

MARGAUX

L'appellation, qui s'étend sur cinq communes( Margaux, Cantenac, Labarde, Soussans et Arsac ), est, fait unique en Médoc, la seule où l'on trouve toute la palette des vins, aussi riche que vaste, du premier grand cru classé aux cinquièmes.Pour avoir droit à l'Appellation d'origine contrôlée Margaux, les vins rouges doivent :
- provenir des communes de Margaux, Cantenac, Soussans, Arsac et Labarde, " à l'exclusion des terrains qui, par la nature de leur sol ou leur situation, sont impropres à produire le vin de l'appellation."
- satisfaire à des conditions de production précises : encépagement (Cabernet-sauvignon, cabernet franc, carmenère, merlot noir, petit verdot, cot ou malbec), minimum de sucre (178 grammes par litre de moût), degré (10°5 acquis), rendement de base (45 hl par hectare).Les margaux sont d’une grande finesse, notamment aromatique, qui leur a valu la réputation d’être les plus « féminins » des vins médocains ; ce qui ne les empêche pas de faire preuve d’une très grande aptitude à la garde ( 10 à 20 ans et plus pour certains crus dans les grands millésimes ). Ils s’accordent très bien avec des viandes blanches et rouges, volailles et gibiers, fromages

PAUILLAC

« Ambassadeur viticole « du monde entier . Avec ses longs quais, qui longent la Gironde, on considère souvent la commune de Pauillac comme capitale viticole du Médoc. Titre peut-être mérité tenant compte de ses 18 crus classés, dont 3 premiers grands crus classés. Mais d’autres châteaux ont aussi une grande classe et une grande réputation : Mouton-rRothschild, Pichon Longueville, Pontet-Canet, Batailley.Encépagement typique médocain où domine le cabernet-sauvignon. L’emplacement géographique de l’aire de Pauillac est responsable pour les conditions de drainage en profondeur, quasi parfaites, obligeant les vignes à chercher très profondément l’humidité nécessaire à leur croissance. Ils ont un potentiel de garde de 10 à 25 ans et plus pour les grands crus dans certains millésimes. Ils s’accordent très bien avec des préparations de champignons, viandes rouges, gibiers, gigot de mouton et d’agneau.

MOULIS EN MEDOC

L'aire de l'appellation Moulis en Médoc avec ses 505 ha et la plus modeste parmi les six appellations communales.Moulis, tout comme son voisin Listrac, a été "oublié" du classement de 1855. Leur situation géographique les met un peu à l'écart. Pourtant, il n’en est rien. Les conditions géographique, et géomorphologiques ont de quoi dérouter l’observateur un peu curieux . Géologiquement, les sols se caractérisent par un taux élevé de graves pyrénéennes et garonnaises ainsi que de l'argilo-calcaire. Des très belles croupes graveleuses (graves garonnaises du Günz) constituent le territoire à l'est. Au centre s'étalent des terrains argilo-calcaire. Plus vers l'ouest ce sont des graves pyrénéennes qui prennent le dessus. Côté sous-sol on trouve vers l'est des graves pures, au sud-ouest se mêlent des graves avec de marnes et de l'alios. Plus au centre domine un sous-sol à prédominance calcaire au fossiles marins. Suite à ce terroir distinct, il est parfois difficile d'évaluer une typicité des crus de Moulis en Médoc. Plutôt austères pendant leur jeunesse, il s'agit de vins demandant beaucoup de patience avant de s'ouvrir réellement et de s'épanouir. L'engagement considérable des viticulteurs de l'appellation Moulis en Médoc pendant ces dernières années a porté ses fruits. Une belle croissance qualitative ne peut en effet qu'émerveiller tout amateur avertiCe vin a eu potentiel de garde de 7 à 18 ans. Il s’accorde très bien avec l’agneau, viandes grillées et rôties, gibiers

LISTRAC

L'A.O.C Listrac Médoc est la plus continentale des appellations communales, ce qui explique également son climat un peu plus rude qu'au bord de la Gironde, ayant parfois pour conséquence des gels hivernaux et printaniers souvent dévastateurs.L'influence climatique sur les cycles de maturation des différents cépages, s'exprimant notamment par un très grand écart entre le Merlot et le Cabernet Sauvignon, rend difficile le travail des viticulteurs .Les vins puisent dans le sol argilo-calcaire une sève très riche, leur donnant un corps puissant. Au cours de ces trois dernières décennies, le vignoble a fait preuve d'une progression qualitative impressionnante. Bien dans l'ombre des autres appellations prestigieuses, les viticulteurs de Listrac Médoc ont su chatouiller nos palais.Il a un potentiel de garde de 7 à 18 ans et il s’accorde avec des viandes rouges en sauces ; gibiers

SAINT JULIEN

Saint Julien n’est sans doute pas la plus vaste appellation médocaine. Mais elle est particulièrement réprésentatrice de la presqu’île. Bénéficiant d’un terroir exceptionnel par ses qualités et son homogénéité, elle produit des vins d’une rare élégance. Ils lui on valu de posséder un grand nombre de crus classés qui assurent 80% de la production .
Les vins issus de cette appellation assurent la transition entre l'élégance des vins de Margaux et la vigueur des vins de Pauillac. Son terroir composé tantôt de fines graves siliceuses tantôt de graves épaisses et de gros modules, ordonnées en croupes s'inclinant doucement vers les rives de la Gironde.Il a un potentiel de garde de 10 à 20 ans (et plus pour les crus dans certains millésimes ) il s’accorde avec des viandes rouges et blanches volailles, gibiers fromages.Pour avoir droit à l'Appellation d'origine contrôlée Saint-Julien, les vins rouges doivent :
- provenir de la commune de Saint-Julien et de parcelles bien délimitées des communes de Cussac et Saint-Laurent, "à l'exclusion des parcelles de ce territoire situées sur alluvions modernes et sables, sur sous-sols imperméables".
- satisfaire à des conditions de production précises : encépagement (Cabernet-sauvignon, cabernet franc, carmenère, merlot noir, petit verdot, cot ou malbec), minimum de sucre (178 grammes par litre de moût), degré (10°5 acquis), rendement de base (45 hl par hectare).

SAINT -ESTEPHE

L'appellation d'origine contrôlée Saint-Julien connaît une des plus importantes concentrations de crus classés dans le Médoc, parce qu'elle se distingue par l'homogénéité de son sol.Le terrain est pratiquement le même sur l'ensemble de la commune. Seule la proximité plus ou moins grande du fleuve peut entraîner quelques variations climatiques. En fait, la nappe de graves de Saint-Julien-Beychevelle prend la forme d'un grand rectangle de près de 5 km de longueur sur 3,5 km de largeur. Et la nappe alluviale est particulièrement bien disséquée en croupes de graves garonnaises du Quaternaire ancien. Ainsi la vigne est-elle à l'abri de l'eau stagnante.Pour avoir droit à l'Appellation d'origine contrôlée Saint-Julien, les vins rouges doivent :
- provenir de la commune de Saint-Julien et de parcelles bien délimitées des communes de Cussac et Saint-Laurent, "à l'exclusion des parcelles de ce territoire situées sur alluvions modernes et sables, sur sous-sols imperméables".
- satisfaire à des conditions de production précises : encépagement (Cabernet-sauvignon, cabernet franc, carmenère, merlot noir, petit verdot, cot ou malbec), minimum de sucre (178 grammes par litre de moût), degré (10°5 acquis), rendement de base (45 hl par hectare).
Il a un potentiel de garde de 10 à 20 ans ( voire 30 ans pour les grandes années ). Il s’accorde très bien avec le gibier à plumes.